Test de Wechsler : WAIS pour les Adultes | WISC pour les enfants | WPPSI pour les petits enfants

Mis à jour le 10 Nov 2021

14 minutes de lecture.
David Wechsler a été l'un des défenseurs les plus influents de la prise en compte des aspects multiples de l'intelligence. Il en a tiré l'échelle d'intelligence pour les adultes (WAIS) et l'échelle d'intelligence de Wechsler pour les enfants (WISC) en 1949. Par la suite s'est adjointe l'échelle d'intelligence préscolaire et primaire de Wechsler (WPPSI) en 1967 afin d'établir un premier diagnostic de QI pour les enfants de moins de 6 ans. Ces tests psychométriques sont aujourd'hui la référence en matière de détection des surdoués

David Wechsler: La création des tests psychométriques les plus utilisés

David Wechsler (1896 – 1981) était un psychologue américain qui s’est principalement spécialisé sur l’évaluation de l’intelligence et la création de tests psychométriques. A cette fin, ce dernier a développé deux échelles de mesure du QI qui ont été ultérieurement enrichis d’un troisième.

  • L’Échelle de l’intelligence des adultes de Wechsler (WAIS)
  • l’Échelle de l’intelligence de Wechsler pour les enfants (WISC) – qui représentent aujourd’hui la norme dans l’évaluation des capacités cognitives.
  • Cette dernière à ensuite été complétée par la l’échelle d’intelligence pour les enfants de moins de 6 ans (le WPPSI) .
Portrait de David Wechsler
David Wechsler, à l’origine des tests du même nom

Il fut aussi un théoricien influent dont la recherche sur l’intellect humain reste importante et pertinente, en particulier dans le développement ultérieur de la théorie des intelligences multiples par Howard Gardner dans les années 1980 , que je mentionne bien que l’article qui traite de ce point soit encore à venir.

Les échelles de l’intelligence de Wechsler comportent une série de sous-tests (de 10 à 15) qui représente chacun une note. Sur la base de ces notes un score composite est agrégé et représente le QI de la personne testée. Ce score composite est calculé avec un système de pondération par sous-test et non comme étant la somme des résultats aux différents sous tests comme beaucoup de personnes le pensent. Chaque sous test en calibré pour que le score composite moyen de la population pour laquelle il à été fait obtienne un score médian de 100. C’est pourquoi; les populations évoluant; ces tests sont fréquemment recalibrés.

Par soucis de représentativité, ces tests sont donc fréquemment mis à jour – tous les 10 ans environ – et se passent chez un psychologue spécialisé ; car ils nécessitent pour être correctement administrés – une certaine maîtrise ou au moins une certaine habitude : il ne s’agit en effet pas uniquement d’énumérer des questions; le testeur doit suffisamment maîtriser le test pour effectuer certains choix dans les questions.

Si vous souhaitez en savoir plus découvrez notre article définissant précisément ce qu’est un enfant précoce

Dans tous les cas refusez de passer un test qui n’est pas la dernière version en date : en effet ceux-ci sont obsolètes (du fait du calibrage sur une population à un moment donné) et ne seront pas reconnus par l’Education nationale par exemple. En fait rien n’impose aux psychologues de systématiquement utiliser les versions les plus à jour des tests ; seul son éthique et sa conscience professionnelle… Mais Homine Homni Lupus … Donc n’hésitez pas à vous renseigner sur les dernières versions en usage pour le test psychométrique que vous voulez passer ou faire passer et assurez vous que c’est bien cette version que votre psy s’apprête à vous vendre. Cela coûte en effet plusieurs centaines d’euros quand même !


Pour aller plus loin dans la compréhension des tests de Wechsler : un ouvrage guidant l’interprétation des résultats :

36€ – Cliquez sur l’image pour accéder au produit sur Amazon

Comment sont construits les tests de Wechsler ? Quel en est le résultat ?

Généralement le test à proprement parlé est constitué d’un nombre variable de sous-tests, selon que l’on passe le WAIS ou le WISC. Chaque sous-test va produire une note qui évaluera un aspect de l’intelligence. Combinés (et non additionnés) ces notes forment plusieurs niveaux de QI.

On discerne généralement trois niveaux de QI :

  • QI global,
  • QI verbal
  • QI de performance.

Par convention, le score moyen est de 100 et la note maximale mesurable est de 160 pour les tests de Wechsler. Les différents pallier de QI sont énumérés comme suit:

  • De 160 à 145 : Surdoué Très Haut Quotient Intellectuel (THQI)
  • de 145 à 130 : Surdoué // de 129 à 120 : Intelligence normale élevée
  • de 110 à 120 : Intelligence normale supérieure
  • de 70 à 110 Intelligence normale // en deçà de 70 : déficience mentale.

Ces limites et paliers ne sont pas le fruit du hasard ou d’une volonté imposée par Wechsler… Ils sont tout simplement statistiques: Chaque niveau supérieur – ou inférieur – correspond exactement à deux écarts types au-dessus – ou en dessous – de la moyenne nominale. Dans ces tests l’écart-type est défini à 15 points ; ainsi la douance débute à 131 de QI et la déficience a 69.
Surdoués et Déficients représentent donc chacun 2,2 % de la population. 95,6% des individus sont donc considérés comme normaux avec un QI entre 70 et 130.
Il convient donc d’oublier l’idée reçue comme quoi un QI « normal » est égal à 100…

Focus sur le WPPSI-R : Pour les enfants de 2 à 6 ans environ

La WPPSI-R ou la Wechsler Primary and Preschool Intelligence Scale Révisée est un test psychométrique destiné aux enfants très jeunes. Vous pourrez retrouver une quantité d’information plus importante sur ce qu’est le WPPSI, comment il mesure le QI, à l’aide de quels types de tests avec cet article que j’ai écrit sur ce même blog.

Pour ces enfants très jeunes seuls quatre tests sont nécessaires. D’abord et principalement parce que leur intelligence n’est pas encore parfaitement formée à cet âge-là. La mesure qui en sera faite sera par conséquent imprécise et représentera plutôt une première évaluation. D’ailleurs l’Education Nationale ne reconnait pas le WPPSI pour les demandes d’aménagement du temps scolaire. Pour ces dernières demandes, seuls les WISC et K-ABC font office de référence. Ensuite parce que les enfants de cet âge ont les plus grandes difficultés à tenir une heure entière et décrocheraient au-delà des quatre sous-tests !

Eh oui les legos sont tellement plus attrayants !

Sur la méthode des tests, on retrouve les grands principes posés par Wechsler (aptitude verbales et non verbales). Néanmoins ces tests sont un peu moins précis que le WISC du fait du très jeune âge des sujets testés. Pour avoir une approche global sur les performances cognitives de votre enfants, avec une mise en évidence éventuelle de développement Asynchrone ; il vaudra mieux attendre que votre enfant soit en âge de passer le WISC.

Focus sur le WISC : L’Echelle d’Intelligence de Wechsler pour les Enfants

Le WISC est utilisé entre 6 ans et 16 ans et 9 mois.

Initialement développé en 1949, le WISC a été conçu comme une amélioration par rapport à l’échelle d’intelligence de Wechsler-Bellevue (1939) qui avait elle-même optimisé la mesure unidimensionnelle de l’intelligence telle que définir par Alfred Binet. Ce test psychométrique fait référence dans l’évaluation  des aptitudes cognitives des enfants et adolescent entre 6 ans et 16 ans et c’est d’ailleurs le test qui est pratiqué dans 80% des cas. Il en est à sa 5ieme version que l’on nomme  WISC-5 : refusez toutes versions inférieures du WISC car elles sont obsolètes ! SI vous voulez plus d’information sur le sujet vous pouvez consulter cet article dédié au WISC-V.  En effet n’oublions pas que les échelles d’intelligence se construisent en référence à la norme… Or cette norme évolue ; accepter une version antérieure de ces tests pour votre enfant reviendrait à comparer ce dernier à la moyenne des enfants …. des années 80 !


Découvrez en vidéo un focus sur le WISC V, dernière version en date du test de Wechsler pour les enfants


Le WISC mesure deux aspects de l’intelligence chez les enfants: l’intelligence verbale et l’intelligence de performance.

  • L’intelligence verbale comprend des aspects comme le vocabulaire et la compréhension;
  • L’intelligence de la performance comprend le raisonnement matriciel et les capacités logiques.

Le WISC dure généralement entre 65 et 80 minutes et produit un résultat assez typique de la mesure classique de l’intelligence ; soit un score dont la médiane est de 100.
A noter pour des adultes fortement déficient mentaux, il peut être utilisé en lieux et place du WAIS.

Attention la liste ci-dessous n’est parfaitement à jour et ne prends pas en compte certains changements propres au WISC 5 en usage aujourd’hui. Néanmoins rassurez-vous ; cette liste bien que vieillissante, reste d’actualité car la nouvelle version n’a pas changé fondamentalement les éléments testés par le WISC

WISC 5 : Évaluation des compétences verbales

Compréhension Sociale

Contient dix-huit éléments qui exigent de la personne qui effectue le test d’expliquer ce qui devrait être fait dans certaines circonstances. Il sera évalué la compréhension de la signification des proverbes ou des explications quant au pourquoi de certaines activités social sont suivies. De même des questions visant a mesurer le sens commun et le bon sens de manière général. Les scores sur chaque élément varient en fonction d’un degré de pertinence des réponses apportées

Mathématiques

Les vingt questions sont basées sur les mathématiques élémentaires : Le testeur pose ses questions à l’oral et le testé y répond sans l’aide d’aucun outil ni de personnes bien entendu. Cette section évalue plus particulièrement les capacités de concentration et de résolution de problèmes.

Mémoire à court terme

Le testeur donne des suites de chiffres en prenant bien soin de prononcer un nombre par seconde. Le sujet testé doit ensuite les répéter à l’endroit et à l’envers. Ces tests visent à mesurer plus spécifiquement la mémoire à court terme et la mémoire de travail.

Culture Générale

28 exercices portant sur des questions de culture générale sur des éléments qu’un individu moyen doit avoir vu une fois au moins. Par exemple ou sont les Etats Unis ?

Compréhension verbale

66 mots sont donnés par le testeur par ordre croissant de difficulté et doivent être expliqué par le sujet testé.

Propriétés similaires

Série de 19 exercices demandant au sujet testé de décrire comment de manière générale deux choses données sont semblables. Ces questions visent à tester la capacité à former des concepts.

WISC 5 : Évaluation des compétences non-verbales

Reconnaissance d’images

11 exercices dans sous ce test avec pour chacun une série d’image (6 max). Le testé doit placer les images dans l’ordre afin de raconter une histoire. C’est un test d’intelligence sociale.

Complétion de formes

Il est présenté aux participants 25 formes incomplètes que le sujet testé doit pouvoir compléter. Cela permet de mesurer la capacité du participant à se concentrer volontairement sur un problème donné.

Correspondance de figure

Ceci teste la capacité d’un individu à reconnaître des formes et des motifs et à placer les figures correspondantes dans l’ordre séquentiel approprié.

Symbolisme numérique

Dans ce test le testeur associe dans une « clé » des chiffres et des symboles. Puis il remet la liste au testé qui dispose alors de deux minutes pour retrouver la clé et associer les chiffres aux symboles adéquats. Ceci est un test de la coordination motrice et de la vitesse du participant.

Pensée analytique

Lors de cet exercice, le sujet resté voit une série de dessins incomplets et doit donc expliquer ce qui manque. Ce test vise à évaluer la pensée analytique non verbale.

Pour bien comprendre le WISC : quelques exemples de question

Si vous vous demandez à quoi ressemble le WISC, voici donc, rien que pour vous, quelques exemples qui en sont inspirées.
Attention : inutile de faire bûcher votre tête blonde sur les questions ci-dessous : ce ne sont pas des questions posées durant l’examen. Elles sont juste très proches.
Le testeur peut être un des parents ou le psychologue directement, selon que l’enfant se sente à l’aise avec ce dernier ou non.

Premier exemple de question du WISC : le dessin des poids
Question : « Lequel de ces éléments (en montrant les solutions possibles) à le même poids que celui-ci (en montrant l’étoile à gauche de l’image de droite)

Exemple 2 de question du WISC : Compréhension verbale
Le testeur demande à l’enfant : “je vais te montrer des images. D’abord je te donne un mot, ensuite je veux que tu me montres le dessin qui correspond à ce mot. Maintenant montre-moi le thermomètre »

Exemple 3 de question du WISC : Compréhension verbales – discerner des similarités
Le testeur demande « Quel est le point commun entre le matin et l’après midi ? »
La réponse sera alors « Ils sont tous les deux une période de la journée »

Exemple 4 de question du WISC : Raisonnement sur les matrices
Le testeur demande : “Vois-tu les formes ci-dessous ? Elles forment une suite. Peux-tu choisir parmi toutes les réponses celles qui complètent la série ? »

Exemple 5 de question du WISC : suite logique / évaluation de la mémoire de travail
Le testeur dit à l’enfant « Jouons à un jeu. Je vais te donner des nombre. Quand j’ai terminé, je veux que tu les répètes à l’identique ». Puis le testeur lit les chiffres en parlant clairement avec un chiffre par seconde. De même il prend bien garde a changer son intonation à la fin de chaque série pour signifier à l’enfant que la suite s’arrête là ; et qu’il peut donc répéter. La suite de chiffre : 9 – 4 – 2 – 7 – 8 – 0 – 3

Pour de plus amples informations au sujet du Wisc 5, je vous propose de lire cet article : WISC 5, la nouvelle mise a jour du test de Wechsler pour les enfants.

Échelle de l’intelligence pour les adultes de Wechsler (WAIS)

Ceci est un résumé d’un article beaucoup plus riche que j’ai publié : Focus sur le WAIS; le test psychométrique de référence pour les adultes.
Le WAIS a été initialement introduit en 1955 comme une alternative à l’échelle Binet pour mesurer l’intelligence chez les adultes. Le succès fut assez rapide et dès les années 1960, le WAIS avait dépassé les versions les plus récentes des échelles de l’intelligence de Stanford-Binet. Il s’est depuis imposé comme l’outil de référence pour évaluer les niveaux d’intelligence chez l’adulte.

Comme le WISC, le WAIS connait des mises à jour fréquentes pour le maintenir à jour et rééchelonner les questions afin que le score de 100 de QI reste la moyenne de la société malgré les évolutions de celle-ci. La fréquence de mise à jour est généralement de 10 ans environ.

Que mesure le WAIS ? Comment se déroule-t-il ?

Si les premières versions n’évaluaient que l’intelligence verbale et l’intelligence non verbale ; les versions ultérieures – et notamment le dernier en date le WAIS-4 publié en 2008 – évaluent de très nombreuses facettes de l’intelligence humaine et notamment la mémoire.

Le test à proprement parler se décompose en 10 sous tests – chacun évaluant une facette de l’intelligence

  • Cinq épreuves verbales : information et compréhension générales d’informations contextualisées, raisonnement arithmétique, mémoire immédiate, capacité à établir des analogies, richesse du vocabulaire.
  • Cinq épreuves de performance qui se concentrent sur les qualités perceptives et les capacités d’analyse et de raisonnement de l’individu testés. Par exemple, le type d’exercice tournera autour du classement et complètement d’images, des assemblages de formes et ou d’objets, ou des exercices de codification (suite logique…).

Vous vous êtes décidé à sauter le pas ? Alors voici quelques conseils pour apprendre comment se préparer à passer le test WAIS

Laisser un commentaire