Loading...

Enfant Surdoué, Enfant Précoce, EIP : une définition pas si facile

Il existe, dans le sens commun, une multitude de termes qui gravitent autour de la thématique de la surdouance. La société parle de « génies », de « prodiges » de « virtuoses » et assimile cela aux surdoués. Elle nous montre dans des séries télévisées des surdoués qui « hackent » en trois minutes chrono le site de la CIA ; qui sont capables de trouver l’assassin en contemplant  une petite cuillère rouillée ; ou qui peuvent même inventer secrètement un moteur de fusée en utilisant un rétroviseur, une « pile nucléaire » et le sèche-cheveu de la petite sœur…

Personnellement j’adorerais que ce soit le cas : un enfant précoce aussi décoiffé que mal habillé aurait déjà inventé la téléportation et je ne passerai pas une heure dans les transports chaque matin. Mais force est de constater que dans les séries télé le surdoué n’est que l’expression d’un fantasme de puissance : aucune limite intellectuelle, personnalité hors du commun finalement appréciée et reconnue de tous (et surtout de cette si jolie fille un peu nunuche), capacité d’écraser les autres sous le poids de ses propres talents… D’ailleurs les séries télé n’ont pas le monopole de l’incompréhension : il y a tant d’émissions « spéciales » qui présentent les enfants surdoués presque comme on présentait jadis les femmes à barbe et les hommes élastiques dans les foires…

Etre un enfant précoce ou un adulte surdoué n’est pas un marqueur de succès : c’est d’abord un potentiel, ensuite un challenge !

Non tout cela est un mythe, la réalité derrière la surdouance est assez (radicalement) différente. Si bien évidemment un surdoué est un individu présentant des aptitudes hors normes (pour être précis supérieure à 98,2% de la population), il faut envisager la chose comme une aptitude, un potentiel de réalisation, ou une capacité supérieure d’apprentissage mais surtout pas comme une assurance de succès…. Un enfant surdoué ne fait pas « automatiquement » HEC ou l’ENA ; loin de là !

« Loin de là », car être surdoué c’est avant tout être différent dans des sociétés qui, sans même le vouloir, prônent une certaine forme de conformisme, fonctionnent grâce au « pour tous ». L’Ecole, quoi qu’elle en veuille, déploie des pédagogies « pour tous », l’espace publique, avec ses bruits, ses odeurs, ses manières de penser est « pour tous » etc etc. C’est assez logique, une société étant le reflet du plus grand nombre, mais contre-productif, car elle élimine sans s’en rendre compte toute hétérogénéité qui pourrait pourtant la rendre tellement plus riche.

L’EIP et les surdoués de manière générale vont donc devoir continuellement s’adapter à un environnement qui n’est pas conçu pour eux, qui n’est pas régi par le même type de fonctionnement cognitif ni par les mêmes intensités émotives.

Ainsi ce seront ses expériences de vie qui lui permettront d’affirmer ses capacités et dépasser le fait que « ses ailes de géant l’empêche de marcher »

Je risque de te perdre cher visiteur, mais je ne peux m’empêcher de citer un poème que j’adore et qui résume si bien les problématiques d’un (ex) enfant surdoué – quel que soit son âge :

L’Albatros – Charles Baudelaire; Les Fleurs du Mal (1859)

« Souvent, pour s’amuser, les hommes d’équipage
Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,
Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
Le navire glissant sur les gouffres amers.

A peine les ont-ils déposés sur les planches,
Que ces rois de l’azur, maladroits et honteux,
Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
Comme des avirons traîner à côté d’eux.

Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule !
Lui, naguère si beau, qu’il est comique et laid !
L’un agace son bec avec un brûle-gueule,
L’autre mime, en boitant, l’infirme qui volait !

Le Poète est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l’archer ;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l’empêchent de marcher. »

Si une définition basique d’un surdoué est un QI supérieur à 130, les contours de la Surdouance restent flous

Un surdoué c’est un quotient intellectuel strictement supérieur à 130

La définition la plus consensuelle du surdoué, qu’il soit enfant précoce ou Adulte Surdoué, est un Quotient Intellectuel strictement supérieur à 130 (soit supérieur à 98,2% de la population) et mesuré par un type de test reconnu, tel que les tests de Wechsler qui font référence en France (WAIS-4 pour les adultes, WISC-4 pour les enfants précoces et les jeunes ados surdoués, WPPSI-4 pour les très jeunes enfants précoces).
Un quotient intellectuel ou QI est un score dérivé d’un ensemble de tests standardisés afin de mesurer les capacités cognitives (ou « l’intelligence ») de la personne par rapport à son groupe d’âge.
Un test de QI ne mesure pas l’intelligence de la façon dont un mètre mesure une hauteur (de manière absolue donc), mais plutôt de la façon dont on mesure la vitesse dans une course-relais (c’est-à-dire de manière relative : chaque étape de la course ayant sa vitesse propre).
En effet les tests psychométriques (c’est le vrai nom des tests de QI) modernes produisent des scores pour les différents domaines testés (exp : maîtrise de la langue, pensée en trois dimensions, etc.). Ensuite les différents scores sont synthétisés, via une moyenne pondérée définie par l’éditeur du test, et restitués via un score général qui est celui auquel on se réfère lorsque l’on parle de QI.
Ces tests sont calibrés sur une population donnée (par exemple une tranche d’âge) et produisent un score moyen de 100.
De même au sein même de la population surdouée, on retrouvera des HQI (Haut Quotient Intellectuel – de 130 à 145 de QI) et des THQI (Très Haut Quotient Intellectuel – de 145 à 160 de QI, 160 étant le maximum mesurable)

Le petit guide du test de QI pour les parents et leurs enfants

Détecter un surdoué : le plus tôt, le mieux ; mais avec le bon test psychométrique Il existe deux types de tests pratiqué généralement pour l'évaluation des compétences: les test de QI (ou tests psychométriques,

Test de QI : accompagner mon enfant

Comment accompagner mon enfant dans le processus de test ? Comment "débriefer" avec lui des résultats ? Passer un test de QI peut paraître anodin… Ce n’est pourtant pas une mince affaire car il convient

tests-de-qi-lapproche-de-kauffman-kabc

L'approche de Kaufman et les tests KABC Le Kaufman Assessment Battery for Children et ses variations Le KABC un test pour les enfants Le Kaufman Assessment Battery for Children (KABC)

Tests de QI : L’approche de Cattell

Le Culture Fair Intelligence Test Raymond Cattel Cattel distingue les Aptitudes fluides et les aptitudes cristallisées Créé par un psychologue Américain (Raymond B Cattell) , c’est la première fois que

Tests de QI : l’approche de Binet

L'approche de Binet : le test Stanford-Binnet et la NEMI   Le test de Binet-Simon ; une approche  novatrice pour l’époque Il s’agit de la première version des tests de QI

WIPP WISC WAIS : Les tests psychométriques de Wechsler

Les échelles d'intelligence de Wechsler : WAIS pour les Adultes ; WISC pour les enfants ; le WIPP pour les petits enfants David Wechsler: La création des tests psychométriques les plus utilisés

Au-delà de la référence au QI, être un EIP ou un surdoué adulte c’est avoir une ou plusieurs aptitudes hors normes

Une des principales définitions du surdoué qui ne mentionne pas un niveau de QI est celle définie par l’Education Nationale pour désigner les Enfants Intellectuellement Précoce (EIP) ou plus simplement les enfants précoces. EIP est un terme « officiel » en ce qu’il a été le premier retenu pour aborder la douance dans un cadre scolaire à partir de 2002 (c’est un peu tard me direz-vous). Après beaucoup de termes peuvent être utilisés pour parler des enfants surdoués : HQI, EIP, enfant précoce, HPI (Haut potentiel Intellectuel)… bref c’est un peu selon les goûts et les couleurs, car au final tous ces termes renvoient vers la même définition, qui est celle de l’Education Nationale .

Définition de l’Enfant Intellectuellement Précoce, telle que retenue par l’Education nationale (2002)

« L’enfant intellectuellement précoce est un enfant dont le développement intellectuel est en avance par rapport à celui des enfants de son âge, et qui présente certaines particularités dans son processus de compréhension et d’apprentissage. »

Définition de l’Enfant Intellectuellement Précoce, telle que retenue par l’Education nationale (2002)

« L’enfant intellectuellement précoce est un enfant dont le développement intellectuel est en avance par rapport à celui des enfants de son âge, et qui présente certaines particularités dans son processus de compréhension et d’apprentissage. »

C’est vaste me direz-vous… Oui j’en conviens : en fait il n’existe pas de définition pragmatique et exhaustive d’un enfant surdoué

Les signes à connaitre pour détecter un surdoué !

janvier 16th, 2017|0 Comments

Autant le dire tout de suite, il aucune typologie exhaustive des comportements « types » du surdoué. Tout simplement parce que l’on parle d’humains et que la diversité humaine est d’un richesse infinie. Ainsi à la

  • Je test ton QI

Tests de QI : ce qu’il faut savoir. A commencer par leur nom : les tests psychométriques

janvier 5th, 2017|0 Comments

 Oubliez le test unique fait en ligne : mesurer l’intelligence est beaucoup complexe ! Eh oui le terme test de QI n'est pas approprié pour nommer les méthodologies sérieuses d'évaluation des capacités cognitives. Alors

Six profiles type pour mieux comprendre les surdoués

janvier 3rd, 2017|0 Comments

Les surdoués sont tout sauf un groupe unique et homogène Classer tous les enfants précoces dans une seule et même catégorie serait un non-sens, puisqu'il existe autant de type d’enfants surdoués qu’il y

L’enfant Précoce: un cerveau souple comme celui d’un nouveau-né, puissant comme celui d’un adulte mais qui ne développe pas toutes ses fonctions à la même vitesse !

Oubliez les séries télé américaines : être surdoué ce n’est pas être doué partout !
Les enfants surdoués se développent souvent de manière asynchrone, c’est-à-dire que leur degré d’intelligence est inégal en fonction de l’aptitude mesurée. En d’autres termes : leurs esprits sont souvent en avance sur leur croissance physique, et des fonctions cognitives et émotionnelles spécifiques sont souvent à différents stades de développement (par exemple un surdoué peut avoir la capacité de raisonnement logique d’un adulte mais la sensibilité émotionnelle d’un enfant).
Être surdoué c’est une structure cognitive différente et une meilleure mémoire de travail
Le fonctionnement cognitif des enfants précoce est différent des enfants « normaux », et spécifique, en particulier pour ce qui touche au traitement de l’information (Source : Grubar). Le surdoué, enfant ou adulte, se caractérise par un traitement est plus rapide de l’information en partie liée à une « mémoire de travail » plus efficace : il s’agit de cette mémoire immédiate à court terme qu’on utilise pour mobiliser des connaissances dans la résolution de problèmes immédiats (la fameuse mémoire flash pour les plus geek d’entre vous). La quantité et la durée de mémorisation étant proportionnelles au QI du sujet… bref le QI est une donnée essentielle
Le rapport des fréquences oculomotrices (mouvements des yeux) pendant le sommeil paradoxal, qui indique les capacités de l’individu à organiser les informations qu’il reçoit, est très élevé chez les enfants de quotient intellectuel élevé. D’après Grubar donc, ces enfants précoces gardent un cerveau de nouveau-né (du point de vue de la plasticité cérébrale) et disposent de capacité propre aux adultes (d’un point de vue de la capacité de traitement)
Si l’on traverse l’Atlantique pour aller voir du côté de McGill (grande université canadienne) le cerveau des surdoués se distingue des autres par la rapidité avec laquelle sa partie « pensante » (le cortex préfrontal) s’épaissit et s’amincit durant la croissance. Ce cortex préfontal est fondamental pour la plupart des tâches d’intelligence abstraites. C’est ici que se développeraient le raisonnement abstrait, la planification et d’autres fonctions exécutives.

L’enfant précoce, et tous les surdoués, possèdent un fonctionnement cérébral différent qui peut aussi impliquer un ensemble de troubles du comportement ou de certaines aptitudes

Douance et troubles peuvent être intimement liées. En effet la douance est, en grande partie, le produit d’un fonctionnement cognitif différent et il n’est absolument pas étonnant que certains troubles du comportement ou de l’apprentissage soit particulièrement présents dans la population des enfants précoces.
La dyslexie est un des maux que l’on retrouve le plus fréquemment : le surdoué utilisant préférentiellement son cerveau droit au détriment de son cerveau gauche, cela peut entraîner certaines difficultés pour traiter les tâches séquentielles qui font appel à plusieurs zones du cerveau. C’est particulièrement le cas de la lecture et du langage par exemple (dyslexie), mais aussi de certain mouvements (on parlera alors de dyspraxie) ou de certains calculs (dyscalculie très proche de la dyslexie)
Néanmoins de nombreux enfants précoces arrivent bon an mal an à compenser les circuits sous optimaux par d’autres zones du cerveau. Le trouble « Dys » peut donc rester masqué pendant une longue période, même si elle reste pénalisante lorsqu’il s’agit d’aborder des stratégies complexes, ou bien même pour permettre à la douance de s’exprimer (un élève qui pourrait être excellent restera moyen du fait d’une dyslexie non dépistée ni traitée). Cela peut avoir des conséquences assez désastreuses pour l’élève qui peut se voir reprocher sa lenteur et se décourager rapidement : « pourquoi malgré tous mes efforts la lecture et l’écriture restent si lente et difficile ? Je dois être bête ».

Mais les « Dys » ne sont pas les seuls « a-normalité » liée à la douance : l’hyperactivité, ou plus scientifiquement TDAH (Troubles Déficitaire de l’Attention avec ou sans Hyperactivité) est aussi statistiquement surreprésentée dans la population des enfants précoces. Ces troubles de l’attention, dont les symptômes sont multiples, peuvent représenter une véritable plaie quotidienne pour les enfants tout comme les parents, qui se retrouvent alors un peu dépassé par les explosions en tout genre de leur petit enfant surdoué.

Enfin, il ne faut pas oublier certains liens entre haut potentiel intellectuel et les troubles du spectre autistique (Autisme, Asperger…). Longtemps considérés comme incompatible, Douance et Autisme, sont aujourd’hui considérés comme pouvant coexister. A la base du débat, l’on considérait les personnes atteintes de troubles autistiques comme étant des individus dépourvus de toute empathie ; là où le surdoué est au contraire considéré comme extrêmement empathique. Or il n’en est rien : Asperger ou autismes ne signifient pas une absence d’empathie ou d’émotions, mais une forme différente de les traduire, doublée d’une difficulté à comprendre celles des autres « normaux-pensants ».
La douance troublée est d’autant plus pernicieuse qu’elle ne permet pas aux parents ou aux éducateurs de reconnaitre la douance derrière les types de comportements et les troubles que l’on identifie. Le diagnostic étant faussé, la possibilité d’un suivi adéquat devient presque illusoire.

Comprendre la Dysphasie | Trouble de la parole

janvier 26th, 2017|0 Comments

Sommaire cliquable de l'article: Qu’est la dysphasie ? Une définition de la Dysphasie Comment reconnaît-on la Dysphasie, quels en sont les symptômes ? Quelles sont les différentes formes de

Comprendre la Dyscalculie | Trouble de l’apprentissage des Maths

janvier 26th, 2017|0 Comments

Sommaire cliquable de l'article: Qu’est-ce que la dyscalculie ? Prévalence de la Dyscalculie : est-ce rare ? Quels sont les signes de la Dyscalculie ? Comment la repère-t-on ?

Comprendre la Dysgraphie | Trouble de l’écriture

janvier 26th, 2017|0 Comments

Sommaire cliquable de l'article: Qu’est-ce que la Dysgraphie ? Une définition Quels sont les types de Dysgraphie ?   Quelles sont les causes de la Dysgraphie ?  

Comprendre la Dysorthorgraphie | Trouble de l’Orthographe

janvier 26th, 2017|0 Comments

Sommaire cliquable de l'article: La dysorthographie un trouble responsable de difficultés orthographiques sévères   Quelles sont les causes de la dysorthographie ?   Quelles sont les signes de la

Comprendre la Dyspraxie | Trouble des mouvements

janvier 20th, 2017|0 Comments

Sommaire cliquable de l'article: Qu’est la dyspraxie ? Définition de la Dyspraxie Quels sont les différents types de dyspraxie ? Quelles sont les causes de la Dyspraxie ?

Comprendre la Dyslexie | Trouble de l’Ecriture

janvier 18th, 2017|0 Comments

Sommaire cliquable de l'article: La dyslexie, signe de forte intelligence et de grande créativité ? Définition et profils-type des dyslexiques Quelles sont les causes dyslexie ? Les

Détecter un Enfant Précoce ou un Adulte Surdoué : catégorisation des profils de surdoués et typologie des signes à repérer

Mais alors si le surdoué n’est pas forcément un génie, comment le repérer ? Ce n’est pas une chose aisée d’autant plus que, bien souvent, votre petit surdoué se comporte comme un caméléon pour masquer sa différence. S’il ne se cache pas, les signes de la douance peuvent être déroutants : refus de l’autorité, problèmes de comportement, fainéantise exaspérante… bref la douance est taquine et peut se révéler au travers de comportements que l’on ne soupçonnerait pas lui être lié. D’où l’importance de connaitre les signes les plus fréquemment observés chez les surdoués de tous âges.
En guise d’échantillon pour ne pas briser tout l’effet de l’article qui traite spécifiquement du sujet, on retrouve la richesse linguistique, l’inassouvible curiosité de tout avec un changement fréquent de centre d’intérêt. De même une empathie et une sensibilité (physique ou émotive) déroutante. Un pull peu gratter d’une manière insoutenable, ou la vue d’un SDF provoquer un chagrin inconsolable.
Un des signes les plus fréquemment constatés chez les enfants précoces ou les adultes surdoués, ce sont des capacités d’empathie tout simplement colossales ! Les surdoués découvrent le monde différemment, ce qui entraîne des problèmes sociaux et émotionnels uniques en leur genre. On peut parler d’un « radar » sur efficient qui leur remonte l’ensemble des informations disponible dans leur environnement, jusqu’à les saturer. Par exemple un surdoué développera une empathie bien supérieure à la moyenne, car il perçoit les signaux de détresse des individus qu’il rencontre. Ainsi pour lui, une simple promenade dans la rue peut devenir un calvaire car il croisera des SDF en souffrance et ne pourra réprimer le sentiment de révolte contre une telle injustice… Mais il sera le seul dans ce cas-là, seul au milieu de la foule apathique.
Le cerveau du surdoué ne se contente pas d’être sur efficient dans certaines fonctions « de performance » (logique, mathématique, artistique…) ; il est aussi généralement un grand amplificateur de toutes les sensations ou émotions. Un pull en laine peut gratter très fortement quand bien même le frère ou la sœur le porte sans soucis ; une lumière peut être gênante alors que le voisin ne la voit même pas ; un son peut être insoutenable alors même que la famille l’avait à peine remarqué….
Au-delà de l’inventaire à la Prévert certaines études plus récentes ont entrepris de caractériser les profils type des surdoués. Il en résulte 6 profils qui retracent les stratégies adoptées par les surdoués de tous âges pour gérer leur différence et leur sur efficience mentale.
Premier profil, le surdoué Caméléon : désireux de plaire aux adultes il réprime sa pensée divergente et met tout en œuvre pour s’adapter à l’école et à son entourage… jusqu’à en perdre sa créativité.
Second profil, le surdoué révolté. Frustré que le monde ne le comprenne pas ils gèrent l’extériorité par le conflit et semble cruellement dépourvus de tact. Pour lui, une norme non justifiée n’a pas a être respectée : il se positionnera souvent comme un anticonformiste. Il se pose en contre modèle du premier profil.
Troisième profil, le surdoué sous couverture : C’est un surdoué qui ne gère pas sa différence et cherche à la masquer en adoptant des attitudes qu’il repère chez les autres et principalement ceux qui sont à l’opposé de la douance (paresseux, comportement désinvoltes…). Le type III est un type que l’on retrouve généralement plutôt chez les adolescentes
Quatrième profil, le surdoué Ermite et incompris. Celui-ci a renoncé à s’adapter car il n’a pu gérer la colère que lui inspire l’incompréhension du monde qui l’entoure et son incapacité à répondre à ses attentes. Ils se sentent rejetés par la société et principalement par l’Ecole, qu’ils considèrent comme un environnement d’abord et avant tout hostile.
Cinquième profil, Le surdoué « troublé » : cette catégorie inclus les enfants précoces ou adultes surdoués qui connaissent un trouble du comportement ou neurologique (TDAH, dyslexie…). La caractéristique principale de ces enfants précoces ou adultes surdoués est un sentiment d’échec : ils ont conscience de leur talent, mais leur handicap les empêche de pouvoir les exprimer. On retrouve chez eux des comportements relativistes (tout se vaut, par exemple : bac ou pas c’est pareil) et / ou sarcastiques : en se moquant de la norme, ils acceptent la différence, car la normalité devient risible.
Sixième profil, Le surdoué Intégré Indépendant et Autonome : C’est le surdoué qui arrive à surmonter sa différence et se développe tout seul. C’est un type assez rare dans l’environnement scolaire et à l’adolescence ; on le retrouve plutôt à l’âge adulte, chez des surdoués qui se sont révélés assez tard. Ce sont généralement des ex-enfants précoces mais qui ont évoluer dans un environnement suffisamment sécurisé pour développer une estime de soi et une confiance en soi leur permettant de mieux gérer les défis.

Les signes à connaitre pour détecter un surdoué !

janvier 16th, 2017|0 Comments

Autant le dire tout de suite, il aucune typologie exhaustive des comportements « types » du surdoué. Tout simplement parce que l’on parle d’humains et que la diversité humaine est d’un richesse infinie. Ainsi à la

  • Je test ton QI

Tests de QI : ce qu’il faut savoir. A commencer par leur nom : les tests psychométriques

janvier 5th, 2017|0 Comments

 Oubliez le test unique fait en ligne : mesurer l’intelligence est beaucoup complexe ! Eh oui le terme test de QI n'est pas approprié pour nommer les méthodologies sérieuses d'évaluation des capacités cognitives. Alors

Six profiles type pour mieux comprendre les surdoués

janvier 3rd, 2017|0 Comments

Les surdoués sont tout sauf un groupe unique et homogène Classer tous les enfants précoces dans une seule et même catégorie serait un non-sens, puisqu'il existe autant de type d’enfants surdoués qu’il y

Au-delà des signes et profils, reconnaitre un surdoué se fait chez un professionnel utilisant des outils adaptés

Pour savoir si vous ou votre enfant est surdoué, il faut rencontrer un psychologue spécialisé !

Oubliez les avis de la voisine ou du boucher ; si vous avez un doute il ne peut être levé qu’en suivant une procédure normée et spécifique ! Un enfant surdoué / Précoce / EIP/ à haut potentiel intellectuel est « diagnostiqué » (Eh oui…ça fait un peu grippe quand même) en dressant un tableau psychologique (bilan psychométrique, anamnèse, test de QI, gestion des émotions) avec un psychologue spécialisé. C’est ce que l’on appelle le bilan psychologique, dont le test de QI n’est qu’une composante.
Quels sont les outils qui vont être utilisés dans le bilan psychologique :
Il y a toute une batterie de tests qui sont complémentaires : tests d’aptitudes et de raisonnement, échelles d’intelligence, tests de mémoire ou d’attention, évaluation des structures logiques : les tests psychométriques vont être utilisés pour « cartographier » l’intelligence de votre E.I.P
A cela s’ajoutera aussi des tests de personnalité, des questionnaires de comportements, des tests évaluant la motivation, l’anxiété face à l’apprentissage, une éventuelle dépression…
On peut aussi utiliser des bilans de compétences et d’orientations pour mieux pouvoir accompagner les enfants précoces ou les adolescents surdoués.
Mais pourquoi payer plusieurs centaines d’euros pour détecter un Enfant Précoce ? N’y a-t-il pas des tests de Douance en ligne ?
Non car l’évaluation du quotient intellectuel n’est pas la simple évaluation des capacités logiques du surdoué : la plupart des tests en lignes ne sont pas adaptés car ils ne mesurent que les aptitudes logiques. De plus, la Douance étant encore assez peu définie ; il faut un regard d’expert pour interpréter les résultats et s’orienter vers les bons tests.
Ce choix des tests se fera en fonction de la nature de ce que l’on veut tester (TDAH, test de QI simple…), de l’objectif du tests (évaluer la douance ou traiter une TDAH ?), mais aussi des hypothèses cliniques que le spécialistes aura formulées au cours d’un entretien préalable avec l’enfant potentiellement précoce.
De même il faut pouvoir aussi s’adapter à la situation de l’individu testé ; modifier l’ordre ou la nature des tests en fonction des tests précédents afin d’affiner la compréhension des atouts ou des problèmes et par la même améliorer le diagnostic et la prise en charge éventuelle.
N’oublions pas que Surdoués ne veut pas dire grand-chose : il s’agit avant tout d’individus uniques et l’expression de la douance peut prendre de multiples formes : il faut donc un œil aguerris pour la détecter.

La preuve et la quantification de la surdouance : les tests psychométriques

La plupart des tests de QI n’ont pas la capacité de discriminer avec précision les niveaux les plus élevés de QI. En cela ils ne sont pas efficaces pour déterminer si un élève est surdoué et encore moins pour évaluer son niveau de douance – et je ne parle même pas de l’évaluation des différentiels de QI en fonction des différents aspects de l’intelligence.
En France, la référence (dans plus de 80% des cas) pour évaluer le niveau de QI d’un surdoué est les test de Wechsler (WPPSI pour les très jeunes ; WISC pour les enfants et jeunes adolescents ; WAIS pour les ados de plus de 16ans et les adultes). Néanmoins les tests de Wechsler ont un plafond d’environ 160 de QI, leur créateur a admis qu’ils sont destinés à être utilisés au sein de la gamme moyenne (entre 70 et 130) et ne sont pas destinés pour une utilisation aux extrémités de la population, notamment celle des surdoués. Ce problème de plafond est critique dans la mesure de la douance intellectuelle qui est un score global (que l’on nomme QI) synthétisant une myriade de scores spécifiques obtenus en passant les sous tests. Or si un enfant « plafonne » à un sous test ; son score global en sera affecté à la baisse.
Néanmoins les tests de Wechsler sont généralement les plus utilisés car ils restent les plus précis. Eh oui, au royaume des aveugles ; les borgnes sont rois

Le petit guide du test de QI pour les parents et leurs enfants

janvier 12th, 2017|0 Comments

Détecter un surdoué : le plus tôt, le mieux ; mais avec le bon test psychométrique Il existe deux types de tests pratiqué généralement pour l'évaluation des compétences: les test de QI (ou tests psychométriques,

Test de QI : accompagner mon enfant

janvier 12th, 2017|0 Comments

Comment accompagner mon enfant dans le processus de test ? Comment "débriefer" avec lui des résultats ? Passer un test de QI peut paraître anodin… Ce n’est pourtant pas une mince affaire car il convient

tests-de-qi-lapproche-de-kauffman-kabc

janvier 12th, 2017|0 Comments

L'approche de Kaufman et les tests KABC Le Kaufman Assessment Battery for Children et ses variations Le KABC un test pour les enfants Le Kaufman Assessment Battery for Children (KABC)

Tests de QI : L’approche de Cattell

janvier 12th, 2017|0 Comments

Le Culture Fair Intelligence Test Raymond Cattel Cattel distingue les Aptitudes fluides et les aptitudes cristallisées Créé par un psychologue Américain (Raymond B Cattell) , c’est la première fois que

Tests de QI : l’approche de Binet

janvier 12th, 2017|0 Comments

L'approche de Binet : le test Stanford-Binnet et la NEMI   Le test de Binet-Simon ; une approche  novatrice pour l’époque Il s’agit de la première version des tests de QI

WIPP WISC WAIS : Les tests psychométriques de Wechsler

janvier 12th, 2017|0 Comments

Les échelles d'intelligence de Wechsler : WAIS pour les Adultes ; WISC pour les enfants ; le WIPP pour les petits enfants David Wechsler: La création des tests psychométriques les plus utilisés

Enfant surdoué à l’école : Qui peut le plus peut le moins !

Malgré une prise de conscience de l’Education Nationale quant aux besoins spécifiques des surdoués traduite par une loi et une circulaire (disponibles ici) ; on ne peut pas dire qu’empiriquement l’école joue son rôle dans la détection des surdoués. Déjà, le corps professoral est assez peu sensibilisé aux véritables problématiques de la douance (ils considèrent bien souvent qu’un enfant précoce est un enfant dont la moyenne des notes est bien plus élevée que ses camarades). Pourtant le surdoué évolue dans le système scolaire comme un poisson sur un trottoir : cet univers n’est tout simplement pas fait pour lui !
Tout d’abord le rythme des programmes scolaire est calibré d’une telle manière que l’ensemble de la population peut le soutenir. Il est donc fait pour la moyenne des aptitudes. Les extrêmes ne sont donc pas du tout pris en compte dans le cadre de l’éducation normale. Enfin les extrêmes vers le haut, car les déficients mentaux sont généralement repérés bien plus aisément que les surdoués et peuvent bénéficier d’un ensemble de programmes adaptés.

Pour les enfants précoces la chose est très différente : car en effet leur talent ne s’exprime pas directement sur les questions traditionnellement associées à l’intelligence. Il s’exprimera au travers de difficulté de comportement, d’un rejet du système voir d’une « démission » intellectuelle. Pourquoi ? Tout simplement parce que le surdoué s’ennuie à mourir dans un environnement bien trop lent pour ses capacités. Il peut même paraitre bête : face aux difficultés rencontrées par les autres dans la résolution de certains problèmes – qui sont néanmoins pour lui évidents – il peut se dire que sa réponse n’est pas la bonne car trop simple et chercher quelque chose de plus compliqué. Il répondra alors complètement à côté de la plaque sans que personne ne comprenne vraiment pourquoi….

Enfants et Adultes Surdoués en famille : les étincelles de l’hypersensibilité !

Certains disent qu’être papa ou maman est le plus dur métier du monde… C’est faux ! Car le métier le plus difficile du monde c’est d’être les parents d’un ou plusieurs enfants surdoués.
Vous devrez surement investir beaucoup de temps et d’attention dans le soutien et le développement de votre adorable enfant si indécrottablement précoce. Double ration d’activité périscolaire, triple ration d’aide aux devoirs, quadruple ration d’exploration des arcanes de Google pour se renseigner sur la théorie du big bang entre deux tartines, un café et le patron qui ne cesse d’appeler… Cela n’a rien d’une sinécure (mais que ne ferait-on pas pour un câlin ou juste un sourire…)
Mais il y a quelques petites règles à ne pas oublier dans le feu de l’action et qui vous permettront de mieux gérer la vie de famille quand le(s) QI décrochent les lustres.
Déjà si un de vos enfants est surdoués, posez-vous la question des autres membres de la famille : les surdoués le sont en grande partie par leurs gènes : statistiquement les frères et sœurs ont de grandes chances de l’être aussi. Vous me répondrez qu’ils ne se ressemblent absolument pas ? Eh bien il existe plusieurs types de surdoués ; vous pouvez les découvrir en lisant cet article sur le site. Eh oui un petit surdoué peut se brider volontairement pour ne pas causer plus de tracas à ses parents ! Posez-vous de même la question pour votre époux/se et pour vous : s’il y a moins d’intérêt à détecter la douance tardivement, cela ne veut pas dire que c’est sans intérêt !

La gestion de la fraterie est un enjeu en soit, surtout si tous les frères et sœurs ne sont pas surdoués : il ne faut pas démesurément investir son temps sur le surdoué au détriment des autres sous peine de générer des rivalités qui nuiront à tous – et en premier lieu au petit EIP dont la sensibilité ne lui permettra pas d’assumer sans dommages les conflits qui éclateront.
D’autant plus que pour lui, le monde réel est déjà assez stressant, il a besoin d’un cadre familial stable et sécurisant pour se ressourcer.
En ce qui concerne l’école, si vos enfants sont scolarisés dans le même établissement, il pourrait être aussi judicieux de scolariser votre E.IP. ailleurs : si des sauts de classes ou des aménagements scolaires sont a prévoir, il serait préjudiciable qu’il soit dans la même classe ou qu’il partage certaines activité de « grands » avec son frère ou sa sœur…
Même au-delà de ces soucis de « popottes » parler de la douance en famille peut être un exercice acrobatique
Il est important de choisir vos mots avec soin, quand on parle de votre enfant surdoué avec vos autres enfants.
Parfois même en utilisant le mot « surdoué » quand on parle des capacités naturelles de votre EIP, pourrait amener ses frères et sœurs a développer une forme de jalousie ou de rivalité dans la conquête de votre cœur. Trouvez des manières détournées d’aborder la question ; vous pouvez très bien tourner la chose comme « Robert à un type de cerveau qui aime se poser des questions. C’est pour cela qu’il conteste ce qu’on lui dit ; c’est sa manière à lui d’apprendre ! »
Evitez de coller une étiquette « intelligent » à votre enfant : c’est avant tout un enfant et il doit être considéré comme tel par tous. Il ne faut pas qu’il pense que seule son intelligence le rend spécial, il faut qu’il comprenne que sa gentillesse, son type d’humour, sa sensibilité font de lui un petit « comme un autre » c’est-à-dire unique !
Enfin en ce qui concerne les règles et routines de la vie familiale :votre enfant, tout surdoué qu’il soit, à les mêmes besoins que tout autre enfant en ce qui concerne les règles de savoir vivre dans la communauté qu’est un famille.
Vos règles et routines donneront à votre surdoué un sentiment de cohérence, d’appartenance et de sécurité. Et cela même s’il les remet en question continuellement. Par exemple vous demander de prouver que le fluor est bon pour la santé au même titre que le brossage des dents (bon courage !) … Ne cédez pas !

Accompagner mon ados surdoué

janvier 12th, 2017|1 Comment

Etre différent dans un âge qui prône l'uniformité L'adolescence est déjà un pas difficile en soi. Mais pour les sujets  surdoués, en particulier pour ceux qui sont ne sont pas encore identifiés, il peut

Découvrez Zoe Douée

L’adorable vidéo qui explique

Ce que c’est que d’être un enfant surdoué !

©Editions Quatre-Et-Demie

Comprendre la Dysphasie | Trouble de la parole

Sommaire cliquable de l'article: Qu’est la dysphasie ? Une définition de la Dysphasie Comment reconnaît-on la Dysphasie, quels en sont les symptômes ? Quelles sont les différentes formes de

Les signes à connaitre pour détecter un surdoué !

Autant le dire tout de suite, il aucune typologie exhaustive des comportements « types » du surdoué. Tout simplement parce que l’on parle d’humains et que la diversité humaine est d’un richesse infinie. Ainsi à la

Accompagner mon ados surdoué

Etre différent dans un âge qui prône l'uniformité L'adolescence est déjà un pas difficile en soi. Mais pour les sujets  surdoués, en particulier pour ceux qui sont ne sont pas encore identifiés, il peut

Test de QI : accompagner mon enfant

Comment accompagner mon enfant dans le processus de test ? Comment "débriefer" avec lui des résultats ? Passer un test de QI peut paraître anodin… Ce n’est pourtant pas une mince affaire car il convient

tests-de-qi-lapproche-de-kauffman-kabc

L'approche de Kaufman et les tests KABC Le Kaufman Assessment Battery for Children et ses variations Le KABC un test pour les enfants Le Kaufman Assessment Battery for Children (KABC)

Tests de QI : L’approche de Cattell

Le Culture Fair Intelligence Test Raymond Cattel Cattel distingue les Aptitudes fluides et les aptitudes cristallisées Créé par un psychologue Américain (Raymond B Cattell) , c’est la première fois que

Tests de QI : l’approche de Binet

L'approche de Binet : le test Stanford-Binnet et la NEMI   Le test de Binet-Simon ; une approche  novatrice pour l’époque Il s’agit de la première version des tests de QI

Tout savoir sur les matrices de Raven

Tests psychotechniques : les Matrices de Raven Les 90 ans de succès du fameux QCM de Raven Les matrices de Raven représentent une série des tests non verbaux basés sur des séries et

Leave A Comment