Trois techniques simples pour capter l’attention de votre enfant surdoué

4 minutes de lecture.

Votre enfant vous ignore lorsque vous l’appelez ? Devez- vous répéter sans cesse tout ce que vous essayez de dire à votre tête blonde surdouée ? Dites-vous à votre enfant de se préparer pour aller quelque part et constatez-vous ensuite qu’il est toujours en pyjama ? Les enfants surdoués semblent souvent être dans leur propre petit monde. Ils peuvent être tellement absorbés par une activité ou une pensée qu’ils semblent en perdre la conscience du monde qui les entoure.

Si cela ressemble à votre enfant, vous êtes sans doute souvent frustré. Cependant, il existe trois techniques simples que vous pouvez utiliser pour aider votre enfant à être attentif et vous éviter quelques colères..

Établissez un contact physique

Essayez de toucher légèrement votre enfant sur l’épaule ou le bras lorsque vous vous l’appelez par son nom ou son surnom. Le contact physique permet de “ramener sur terre” un enfant surdoué qui est absorbé par une activité ou une pensée. Imaginez cela comme une sorte de pont entre le monde intérieur de votre enfant et le monde extérieur qui l’entoure. Une fois de retour dans le monde qui est le vôtre, votre enfant aura plus de facilité à se concentrer sur ce que vous lui dites.

Anticipez sur le planning

Il s’agit de le préparer mentalement à passer d’une activité à une autre en le prévenant en amont que ce changement va se faire. Par exemple, si vous voulez que votre enfant se prépare à aller au lit, n’attendez pas qu’il soit vraiment l’heure de se mettre au lit. Commencez plutôt une dizaine de minutes plus tôt. Donnez l’ordre une première fois en lui expliquant qu’il lui reste 10 minutes pour terminer l’activité ou la réflexion en cours. Ne le faites pas non plus sans être face à lui. Un « chéri mets toi en pyj” lancé depuis la cuisine est moins efficace que la même phrase annoncée face à lui avec une petite caresse en même temps.

De même, ne vous attendez pas à ce que votre enfant soit prêt dans les 10 minutes Surtout au début d’ailleurs (après il prendra le rythme). Vous devrez répéter l’ordre dans les quelques minutes qui suivent, par exemple en décomposant les tâches à faire. “Alors mon grand tu l’as enfilé ce bas de pyj ? Tu as bien enlevé le caleçon avant ?” : cela lui permet de rythmer les actions à faire et de rester concentrer sur la préparation au dodo sans en éprouver de stress. De même, au moins au début, répétez encore la chose deux minutes plus tard : « Chéri, tu t’en tires avec les boutons du pyjama ?” : le fait de lui poser une question va l’obliger à se concentrer sur la tâche pour vous répondre.

En bref, n’attendez pas que les 10 minutes soient écoulées pour revenir à la charge et pareillement, n’attendez pas à ce que un seul ordre suffise – au moins au début. Essayez plutôt de marquer le rythme en utilisant l’humour ou à minima en restant calme. 

Utilisez des minuteurs

Si votre enfant a une bonne notion du temps, vous pouvez peut-être utiliser un minuteur pour l’aider à garder la notion du temps. Par exemple, si vous voulez donner à votre enfant 10 minutes de plus pour une activité, réglez un minuteur et faites savoir à votre enfant qu’il ne lui reste que dix minutes pour jouer et que lorsque l’alarme se déclenche, il est temps d’arrêter.

Si votre enfant n’a pas une bonne notion du temps, cette technique risque de ne pas fonctionner aussi bien. Cependant, elle peut être utilisée conjointement avec le système d’ordre répétés jusqu’à ce que votre enfant acquiert cette fameuse notion du temps.

Dois-je m’inquiéter de son étourderie ?

Parfois, les parents s’inquiètent lorsque leurs enfants semblent être si profondément absorbés par leur petit monde. En fait, iil n’y a pas vraiment lieu de s’inquiéter, sauf s’il s’agit d’un état constant.

Car en général, nos petits zébrions sont simplement pris dans leurs pensées et perdent la notion de ce qui se passe autour d’eux. Ce n’est pas nécessairement une mauvaise chose non plus. Cela suggère qu’ils sont capables de se concentrer profondément sur une activité. Être capable de se concentrer sur une activité signifie qu’ils ont peut-être atteint un état de « flux » – un état d’hyper concentration.

Ce donc souvent pas de l’étourderie; bien au contraire, mais une hyper concentration sur une tâche ou une pensée qu’il n’extériorise pas forcément.

Laisser un commentaire