Quatre conseils en or pour gérer son ado sudoué

Mis à jour le 10 Nov 2021

7 minutes de lecture.

L’orage approche : l’atmosphère est électrisée et dans les couloirs, il gronde tonne et fulmine. “Mais un orage ne fulmine pas !” me répondrez vous.
Un orage non, un ado… oui

Vous avez compris ce que je viens de dire ? Oui ?
Alors c’est que vous avez un ado précoce à la maison et que la vie n’a plus rien de ce qu’étaient les douces calinades avec votre chérubin chéri(e).
Vivre avec un ado n’est pas toujours une sinécure, mais avec un(e) ado précoce, ca peut vite devenir un grand tourbillon tempétueux.. un maelström en quelque sortes.
Alors comment gérer son ado précoce, comment arriver à reconstruire une vie de famille stable avec votre Taz démoniaque ?
A noter que cet article va de pair avec un autre : être surdoué et heureux, une petite lettre aux adolescents précoces.

Accorde-toi une pause, Papa / maman

Bon ce travail de parent surdoué – ados qui plus est – n’est pas pour les faibles, et ce n’est pas non plus pour ceux pour qui la perfection est un objectif.
Les enfants ne sont pas parfaits, et nous les parents non plus.

Lorsque vous avez un enfant dont les émotions sont très variées mais toujours intenses, il est facile de se décourager chaque fois qu’il s’en prend à vous. Mais, devinez quoi ? Ce n’est vraiment pas personnel et ce n’est pas un signe de ce que l’avenir nous réserve.

Alors oui c’est inquiétant : s’il me parle comme ça maintenant, comment me traitera-t-il quand il sera grand ?
Bien que nous ne puissions pas nous projeter dans l’avenir et voir ce qu’il réserve, on peut quand même penser que notre relation dépendra alors beaucoup plus de nos réactions à ses crises que de ce qu’il dit pendant ces dernières..

Donc, les jours où ça devient difficile, faites une pause et sachez que c’est normal. Éloignez-vous quelques minutes pour désamorcer la situation et faire retomber la pression. Puis revenez lui parler.

Parlez à vos enfants

Il est toutefois essentiel de revenir en arrière et de parler avec eux. Avoir des conversations sur leurs comportements – mauvais ET bons – et leur dire comment leurs choix et leurs actions ont un impact sur vous, les aide à développer leur empathie (alors certes parfois il faut ravaler son égo devant ce petit c** qui pense avoir tout compris, mais promis ça vaut le coup).

N’hésitez pas à dire à vos tumultueux ados surdoués que vous saurez qu’il sont devenus matures parce qu’ils seront devenus empathiques. Ils feront passer les autres – et leurs sentiments – avant leur propre besoin de gratification immédiate voir imulsive…
Oui, c’est ça la maturité.

Il est important de parler à vos enfants tout au long de leur vie, mais c’est particulièrement important à l’âge de la préadolescence et de l’adolescence. Vous voulez vraiment qu’ils sachent qu’ils peuvent venir vous voir pour n’importe quoi. Cette confiance est la chose la plus importante qui mènera à une relation forte et confiante sur le long terme.

Les préadolescents et les adolescents ont besoin de sentir des liens, de faire rebondir leurs idées sur les autres et d’obtenir des avis critiques et honnêtes lorsqu’ils doivent faire des choix difficiles.
S’ils ne peuvent pas venir vous voir pour cela, ils trouveront quelqu’un d’autre. Et le souci : qui sera ce quelqu’un d’autre ? Le pervers narcissique du coin ? Le Dealer ? Un vrai mentor qui le mettra sur le chemin de son épanouissement ? Hélas plus souvent les deux premiers que le troisième. Souvenez-vous : c’est vous qui aimez votre enfant pour ce qu’il est; les autres risquent fortement de les séduire pour ce qu’ils sont eux – et non votre ado.
Alors la chose a ne pas déléguer à d’autres c’est d’être le filet de secours ultime de votre ado; d’être la maman ou le papa – idéalement les deux d’ailleurs – vers qui on se tourne à la toute fin quand la situation a besoin d’un super(wo)men pour se débloquer.
Et ne le décevez pas, même si par moment vous voudriez en faire du pâté…

Soyez ce sage conseiller pour vos enfants. Aidez-les à voir que vous êtes là pour eux et que vous pouvez les aider à surmonter les changements qu’ils subissent – physiques et émotionnels .Ne laissez personne d’autres que vous, le soin de forger ses perceptions de ce qui est bien et/ou mal

Donnez-leur les ressources dont ils ont besoin

Il existe des tas de livres formidables pour cette période de la vie de vos enfants. nous pouvons citer par exemple “Comprendre l’adolescent surdoué – comment apprivoiser mon Zèbre” de CORINNE DROEHNLÉ-BREIT.

Ce type de livre- généralement destiné aux parents – peuvent aussi être lus avec votre ado précoce. Tout ado qu’il est, n’oubliez pas qu’il peut tout à fait prendre du recul et participer avec vous à comment le gérer.. Enfin ne lui présentez pas la chose comme cela, mais plutôt sous l’angle comment vous vivrez ensemble sous le même toit. cela le responsablisera et surtout lui montrera à quel point vous voulez bien faire AVEC lui et non pour lui. Car bien souvent le danger de vouloir bien faire avec les ados c’est de décider à leur place et leur dicter leur comportement …

N’hésitez pas à vous cultiver avec votre ado aussi. Lisez tout ce que vous voulez apprendre, surtout si votre ado veut parler avec vous des choses qui l’intéressent. Même si cela conduit à des nuits très tardives pour papa ou maman, c’est exactement ce que vous voulez : des moments privilégiés avec un petit adulte naissant qui vous en sera très reconnaissants.

Établissez des liens familiaux solides

Je pense qu’il est vraiment important, surtout lorsque vos enfants entrent dans l’adolescence, de renforcer les liens familiaux et de chercher a déceler les influences auxquelles vos enfants sont exposés. Vous ne pouvez pas protéger vos enfants de toutes les expériences ou personnes négatives, mais vous pouvez faire beaucoup pour protéger leur cœur tant qu’ils sont à la maison.

L’un des meilleurs moyens que je connaisse pour y parvenir est de faire de la famille une équipe. Créez des traditions familiales.Par exemple préparer un dîner familial tous les dimanches soirs composé de plats qui plaisent aux ados : le gratin de pâte gouda/mozza/pesto… accompagné du bon film ou du jeux de société qui amuse tout le monde.

De même, lorsque les enfants grandiront encore plus, ils amèneront leurs petits amis et petites amies au dîner du dimanche, et éventuellement leurs propres familles quand par la suite vous serez grands parents… Les traditions créent des rpères et des liens. Et quand les familles se lient, il y a de la confiance et des histoires partagées. Avec des histoires partagées, il y a une connexion. Et si il y a une connexion, les toxiques en tous genre qui gravitent autour de nos ados ne peuvent plus répandre leur discorde.

En guise de conclusion

Je ne vais pas prétendre que traverser l’adolescence et la puberté avec vos enfants surdoués va être un jeu d’enfant, mais si vous vous donnez du répit, si vous ne prenez pas les choses personnellement, si vous êtes là pour eux, si vous ouvrez des conversations, si vous fournissez des ressources et si vous construisez des liens familiaux super solides, vous vous en sortirez tous vivants. Vous en sortirez probablement plus forts aussi. Et enfin vous en sortirez heureux !

Et dans les moments de doute, n’hésitez pas a vous réintéresser à la période que votre adolescent traverse et surtout souvenez vous que l’adolescence est le moment ou la surdouance va s’affirmer ou s’infirmer

Laisser un commentaire